Serveurs dediés

Si j’avais attendu jusqu’à maintenant, je ne sais pas si j’aurais opté pour un hébergement Gandi

En effet, le groupe Iliad (société mère de Online) vient (comme Free à l’époque avec les offres ADSL à moins de 30€) de lancer une offre cassant les prix habituellement pratiqués, avec l’offre Dedibox V3 à moins de 15€ HT par mois.

Ce à quoi OVH a immédiatement répliqué avec une offre équivalente de la gamme Kimsufi.

L’offre de Gandi, avec une mode de pricing original “à la part” s’est également étoffée, mais n’est plus aussi intéressante que les offres ci-dessus, en particulier au niveau de la RAM et de l’espace disque (respectivement 256Mo de RAM et 8Go de disque contre 2Go de RAM et plus de 120Go de disque pour les offres d’Online et OVH).

Mais ce n’est pas la raison principale qui me fait râler contre Gandi. Si vous avez tenté de passer sur ce blog dans la journée, vous aurez remarqué qu’il ne fonctionnait plus. La cause en est une tentative de mise à jour de ma version d’Ubuntu en version 10.04 (Lucid Lynx de son petit nom). Les serveurs de Gandi utilisent une version “customisée” des distributions Linux. Ainsi, pour Ubuntu, les dépôts d’aptitude ne sont pas les dépôts officiels mais ceux de Gandi. En conséquence, la procédure de montée de version nécessite, après avoir procédé à la mise à jour, de bien veiller à modifier le fichier /etc/fstab avant de rebooter la machine… étape que j’ai oubliée !

J’ai donc contacté le support, pensant qu’ils pourraient facilement ajouter l’entrée manquante. La réponse fut éloquente : je devais soit commander un deuxième serveur (et monter le disque en tant que disque de données sur ce nouveau serveur), soit détruire le serveur pour en créer un nouveau !

Par chance, j’avais pensé à appliquer la règle numéro un de l’informatique : sauvegarder mes données (en les mettant sur une partition de données du serveur). J’ai donc pu opter pour la deuxième solution et recréer un serveur “from scratch” (cette fois en version 10.04), puis réinstaller Apache, PHP, MySQL, etc., reconfigurer tout ça, et enfin réimporter mes données.

Ce qui devait être une banale montée de version s’est donc transformé en réinstallation complète, ce qui m’a pris une bonne demi-journée (ou plus exactement une demi-nuit d’ailleurs).

En espérant que ce récit évitera à d’autres personnes de faire la même erreur en lisant très attentivement le manuel de montée de version de Gandi avant de se lancer dans la procédure !

À propos de Benoît Courtine

Open Source enthousiast, and CTO at Alcion Group.
Ce contenu a été publié dans Divers, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Serveurs dediés

  1. Johan Buret dit :

    Là, je compatis. Surtout que c’est un coup à laisser le lit froid.

    Je suis arrivé à des résultats intéressants en trifouillant les ACL sur une installation de Windows XP Pro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.